mardi 6 décembre 2011

Belles rencontres...

Ce voyage, il faut le dire, a été magnifique. Mais, c'est aussi grâce aux belles rencontres que nous avons fait tout au long de nos étapes. Que ce soit chez les couchsurfeurs qui nous hébergeaient, ou avec les voyageurs croisés sur notre chemin, nous n'avons que des fantastiques souvenirs. 
Un accueil chaleureux, des gens d'une grande générosité, beaucoup de partage...Des nouvelles amitiés.


Federico et Ingrid. 
Nos premiers hôtes.
Ils nous ont fait découvrir Buenos Aires à notre arrivée, nous ont guidés pour le quartier de La Boca et grâce à eux, nous avons pu vivre leur élection présidentielle au plus près.
Et nous, on leur a fait découvrir ... la ratatouille!
 



 Départ de Buenos Aires, direction Puerto Madryn.
Petite parenthèse sur cette journée: nous quittons Federico et Ingrid, et traversons tout Buenos Aires à pied (nous ne voulions pas repasser par le métro où nous nous sommes faits voler un sac!!!) pour rejoindre le terminal de bus qui mène à l'aéroport.
2 h de marche et 1 h de bus, nous arrivons à l'aéroport international...mais notre vol décole....du national!!!
Pas de panique, nous prenons un taxi...avec un seul mot à la bouche: "Rapido, rapido, rapido!!"
A l'arrivée, notre avion est annoncé avec 2h de retard, puis annulé, puis réapparait et de nouveau avec du retard. Nous décollons enfin avec une escale dans le Sud de l'Argentine (El Calafate), pour récupérer des voyageurs bloqués par l'éruption d'un volcan chilien.

Autre parenthèse, notre avion ce jour là a eu tellement de retard, que nous nous sommes retrouvés à arpenter les rues glaciales et venteuses de Puerto Madryn, avec tout notre bardas, à ...3h du mat', pour nous trouver une auberge!


Dans cette journée d'attente et de galère, nous rencontrons Frédéric et Nadège, couple de français, se rendant à la même destination que nous.
Nous passons l'après-midi à discuter ensemble. Ils nous proposent de partager leur voiture de location pour visiter la Péninsule de Valdès, le lendemain.
Superbe journée ensemble, à parcourir les pistes caillouteuses de la Péninsule pour observer cette faune et flore magnifiques.


Gaston et toute sa famille...d'une gentillesse incroyable!!!
4 jours de bonheur, à visiter les environs, à parler politique, histoire, et surtout Football (avec un grand F, bien sûr en Argentine! ). 
Grand honneur pour nous: Gaston nous a initié au rituel du Maté. Infusion d'herbes séchées d'un buisson (le yerba maté), servie dans une calebasse, et qui se partage avec des gens que l'on apprécie.


Magnifiques moments avec l'impression de faire partie de la famille.


Alex et Nico.
Couple de français rencontrés à l'auberge d'Ushuaïa.
Nous avons voyagé trois jours ensemble, jusqu'à El Calafate.
Des pro du voyage, vraiment sympas, avec qui nous avons passé de bonnes soirées, partagé bières, restos ou expériences de la journée.

Susana.
Encore de belles discussions sur l'histoire, la politique, les relations franco-argentines...tout ça autour d'un bon Maté, face à "la montagne qui fume"!
Dommage que nous ne soyons restés que deux jours ensemble.

Ariel.
Il nous a fait découvrir un autre quartier de Buenos Aires et nous a fait partagé sa passion pour les voyages.


Sans oublier Nulie, une jeune coréenne rencontrée à l'auberge d'El Calafate. Une personne voyageant énormément, toujours seule, d'une grande humilité et simplicité.
Ou ce médecin argentin, dans cette file d'attente interminable (3h) pour un taxi à l'aéroport de Buenos Aires. Passionné par la France, il n'a pas hésité à entamer la conversation avec nous. Il nous a offert le taxi, déposé devant chez notre couchsurfeur, Ariel, par simple plaisir d'avoir de la compagnie et de pouvoir discuter ensemble.


Trois semaines intenses émotionnellement, qui ne nous ont pas laissés indifférents...
Voyage de noces atypique, et tellement magnifique...

"Fait de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité" (A. de St Exupéry), 
telle était la devise de notre cagnotte de mariage. 
Alors, un immense Merci à tous d'avoir participé à la réalisation de ce rêve.

lundi 5 décembre 2011

Lago Viedma

"Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud!!!".
En clair, quand on a des courbatures, il faut remarcher.
Le lendemain de cette belle escapade dans les chemins tortueux du Fitz Roy, nous voilà donc repartis pour une "petite" balade de 2h30...
Histoire de profiter une dernière fois de toute cette immensité qui caractérise si bien l'Argentine.

Le Lago Viedma






Le regard lointain et l'air évasif, on se dit qu'on se verrait bien vivre ici.



 Un dernier regard sur cette immensité... avant le grand départ...
Dans quelques heures, direction Buenos Aires... puis la France!


samedi 3 décembre 2011

El Chaltèn et le Fitz roy

A un peu plus de 200 km d'El Calafate, nous voici à El Chaltèn. 
3 heures de route en bus (ancienne piste, goudronnée depuis seulement 2 ans) vous mènent à ce minuscule village de 900 habitants, qui accueille pourtant chaque année des milliers de touristes, des acharnés de la nature pour ...son massif du Fitz Roy...


"El Chaltèn" vient du tehuelche (langue du premier peuple vivant ici), et signifie "la montagne qui fume", en raison de la formation de nuages au niveau des pics, donnant l'impression de fumée. Mais pour nous, la traduction serait plutôt "la ville du vent"!!!.

Village isolé de tout, l'approvisionement des magasins est aléatoire... Nous nous sommes retrouvés à cuisiner avec ... rien!!! Un peu de riz, deux carottes, trois pommes de terre...Il faut avoir beaucoup d'imagination!




Glacier Viedma




Divers sentiers de randonnée partent d'El Chaltèn pour observer le Fitz Roy, certains plus physiques que d'autres!!! Nos corps commençaient à nous montrer des petits signes de fatigue, alors, sans hésiter, nous partons pour le circuit le plus court, celui de 45 minutes, en jean, bien sûr, car ça s'annonce facile!!

Encore une fois, nous attaquons d'emblée avec une montée bien raide, et regrettons aussitôt notre choix vestimentaire peu  judicieux.
Mais jamais, nous ne râlons!! Car l'effort en vaut la peine compte tenu du panorama qui nous attend...
Au fur et à mesure que nous progressons, des pics vertigineux couverts de neige se dessinent devant nous...C'est bien lui, le Fitz Roy, entouré de St Exupery, Mermoz ou Guillaumet... Gigantesque massif granitique, connu parmi les plus difficiles, mais pourtant souvent défié par les alpinistes de l'extrême...

Arrivés au point de vue, nous décidons de poursuivre un peu pour apprécier au mieux ce géant... Et puis, à l'autre point de vue, on se redit la même chose (et oui, on ne le reverra pas de si tôt)....
Finalement, c'est une "petite "rando de 5h30 que nous effectuons dans ce massif.
Inutile de vous dire que nous avons très bien dormi le soir venu!





La forêt usée par le vent, les animaux, et les piverts (qui vident le tronc d'un arbre).

Voici une flèche du Fitz Roy...L'homme était tellement habitué au terrain que le lama courait derrière...Et nous, on essayait de suivre pour filmer...

Vue plongeante sur la vallée.


Un condor, magnifique au vol.

Petite vidéo de cette randonnée, en musique...

video

Ruta 40

La plus solitaire des routes d'Argentine. La RN 40 est la plus longue route, elle s'étend de la frontière bolivienne, va jusqu'au sud de la Patagonie (Rio Gallegos) et parcours ainsi 4973 km.
Certains tronçons sont goudronnés (ici, portion au dessus d'El Calafate. Il y a encore 2 ans, ces quelques 200km étaient de la terre), mais la majorité reste encore en piste caillouteuse.
Synonyme d'aventures, aucun véhicule à l'horizon et parfois même, des carcasses d'animaux sur le bord de la route, il vous faut anticiper pour le plein de la voiture, puisque vous pouvez faire jusqu'à 300 km sans aucune station essence. C'est ça l'Aventure...





vendredi 2 décembre 2011

Cabalgata avec Martin et Mauro

Après l'avion, la marche, le vélo, le bateau...voici le cheval...
Une journée "Cabagalta" (randonnée à cheval), avec deux vrais gauchos, Martin et Mauro, en plein coeur de la Patagonie. Alors, c'est parti, en selle!!!




Pestana (à gauche) et Bayo Blanco (à droite) nos deux montures, particulièrement dociles.



Gaucho au milieu de la pampa...



Et tout ceci le long du Lago Argentino, face à la Cordillère des Andes et au Chili.




Voici nos deux guides, Martin et Mauro. Des vrais, des mecs, fiers, un peu machos sur les bords, qui parlent avec les mains, sans jamais exgérer... tel un italien!!!
Personnages typiques, plein d'humour, qui nous fait passé une superbe journée, sur les chemins de la liberté.

A la découverte de la culture Gaucho...

Partager le Maté avec ces deux spécimens a été un grand moment pour nous.

Un bar typique: une Pulperilla.
Muni de barreaux pour protéger les serveurs de l'agressivité des Gauchos quand ces derniers ont quelque peu abusé du vin.
Martin nous explique les us et coutumes, les objets de chasse, les jeux...

La déco est un peu rustique...peaux de renards, moutons et guanacos sur les bancs... A vous de choisir sur quoi vous voulez vous asseoir!

Combat de pumas...



Elle est pas belle la vie? Pour nous, elle est magnifique...